logo
logo

Ariane, Le Défi Français

  1. ARI - and counting 03 6:03
  2. ARI - new launch 5:26
  3. ARI - pulse tension electro 01 c 0:31
  4. ARI - pulse tension electro 03 0:44
  5. ARI - pulse tension electro 04 0:18
  6. ARI - pulse tension electro 05 0:42
  7. ARI - pulse tension electro 06 1:17
  8. ARI - pulse tension electro 07 0:27
  9. ARI - pulse tension electro 08 1:20
  10. ARI - pulse tension electro 09 0:46
  11. ARI - pulse tension electro 10 0:47
  12. ARI - pulse tension electro 11 0:46
  13. ARI - pulse tension electron 12b 1:31
  14. ARI - pulse tension electron 14 2:15
  15. ARI - pulse tension electron 15 1:23
  16. ARI - reservoir - TC1_04_11_00 2:34
  17. ARI - satellite - TC1_14_36_00 2:40
  18. ARI - surveillance - TC1_07_57_00 1:48
  19. COI2 - ARI - BOOSTERS 1:58
  20. pulse tension electro 02 1:12

Pour ce film Laurent Mini a eu dès le début envie d'intégrer le son au documentaire de façon originale pour présenter la fusée sous un angle nouveau. J'ai donc intégré l'équipe pour aller en Guyane faire la prise de son pour les directs du film mais aussi pour enregistrer l'univers sonore jamais entendu autour de la fusée et y joindre l'atmosphère de la jungle omniprésente. J'ai pu enregistrer une une bibliothèque de son riche en ambiphonique (360°) pour une immersion au coeur d'Ariane.

J'ai préparé plusieurs jeux de micros près à être détruis par le tir que nous avons montés sur des batteries pour pouvoir être armés des heures avant le lancement puisque toute la zone est évacuée.  J'ai du préparer plusieurs enregistrement simultanés à différents endroits, centre de lancement, sur la zone de tir et aller en même temps sur une colline enregistrer le tir de loin puisque malgré nos demandes il  nous a été refusé de procéder à un deuxième tir.

Le film repose sur le compte à rebours d’une campagne de lancement au Centre Spatial Guyanais, le plus grand centre de lancement spatial au monde. Toute cette campagne est orchestrée selon un scénario très précis : l’arrivée de la fusée en pièces détachées par avion et par bateau, le transport délicat du convoi jusqu’au site, l’assemblage, le transfert jusqu’au pas de tir pour le Jour J, le lancement et le placement en orbite du satellite. Puis, pour la “chronologie finale”, le décompte des jours passe en heure, puis en minute, puis en seconde. Moment ultime, chaque lancement est une consécration. La concentration est optimale avant que commence un spectacle vibrant, sonore et visuel.

Nous recréons le frisson du lancement comme un thriller, avec la gestion des aléas de la mission en temps réel. Car chaque lancement d’Ariane est une aventure à haut risque, un pari autour de 150 millions d’euros. Comment répète-t-on l’évènement ? Comment effectue-t-on les dernières vérifications ? Comment pilote-t-on la fusée ? Tout au long de cette chronologie, nous découvrons les pièces les plus importantes du puzzle de cette entreprise tentaculaire.