logo
logo

U67 mic (!)

Je me lance dans la fabrication d’un micro qui est une imitation du mythique Neumann U67. C’est un micro apparut dans les années 60 quand la production de son célèbre prédécéceur le U47 s’est arrêtée en même temps que celle, par telefunken, d’un tube caractéristique. Dès la première année plusieurs milliers de U67 ont été vendus et ce micro a très vite gagné en popularité.

Caractéristiques

Sa réponse en fréquence est linéaire et les aigues n’ont pas cette remonté cartactéristique. Ca permet de l’utiliser très proche de la source sans agressivité dans le son. Il dispose de 3 directivités sélectionnables par un switch placé sous la capsule : Cardio, Bi ou Omni. Particulièrement versatile il peut encaisser de fort niveaux et si il n’en fallait qu’un c’est le micro qui va partout ! instruments acoustiques, en couple et bien entendu il excelle sur les voix. Il est aujourd’hui côté dans le 5000€ d’occasion (sans rire ni scrupules) et les annonces qu’on trouvent sont souvent des micros « en l’état » c’est à dire complètement rincés 🙂 . Relique ou réplique à vous de choisir moi c’est décidé, je vais placer les 4000€ d’économie que je vais faire avec ce kit dans autre chose !

La réplique

Heureusement le forum GROUPDIY (vous avez dans ce lien tout le nécessaire pour monter le D67 (nom du kit). Kit, parts, docs, conseils) regroupe des électroniciens particulièrement fondus qui s’amusent à reproduire des outils comme ce U67 ou les 1073 que j’ai montés il y a qq mois.  Ce kit développé par POCTOP est une réplique du U67 d’origine et ceux qui le construisent ont déjà fait des tests A/B avec l’original qui démontrent qu’on ne peut différencier les deux ci ce n’est que la version kit est peut-être plus précise (!) certainement parce que tout les composants sont neufs comparés aux micros de cette époque déjà bien marqués par le temps. Vous pouvez trouvez les PCB et autres sur le site officiel de POCTOP : vintagemicrophonepcbkit.com D’expérience je sais qu’il est beaucoup plus facile d’en faire plusieurs d’un coup plutôt que de s’y remettre au bout de qq mois. Les 1073 j’en avais fait 2 d’un coup et ça a été une stratégie judicieuse. En revanche je ne pense pas avoir les finances pour me faire 2 U67 et je ne pense pas faire de stéréo avec ce micro là (..quoi que c’est tentant quand même).

La commande

Donc je propose si vous êtes intéressé, soit de commander les kits à plusieurs, soit que je le monte pour vous il suffit de m’envoyer un mail à contact{at]sylvainmoreau.com. Dans tous les cas je suis transparent sur les sources des composants et vous pouvez très bien commander de votre côté. Mon but n’est pas tant de faire du cash que de s’amuser à plusieurs pour avoir un outil haut de gamme pour augmenter la qualité de nos prods. Mais comme on me l’a demandé pour les 1073 je propose directement de le monter pour vous parce que je sais que certaines personnes n’ont pas la capacité ou le matos pour le faire. Ce kit est assez compliqué à monter parce qu’il faut tout faire tenir dans le corps du micro et que le montage n’est pas plan comme pour un circuit classique mais en « 3D ». Des circuits doivent s’emboîter à angle droit (pour le support du tube) et il y a aussi des composants dont les pattes passent les unes par dessus les autres c’est assez particulier (je vous laisse apprécier la photo :p). La deuxième difficulté  est qu’il faut se fournir chez une dizaine de fournisseurs différents à travers la planète pour trouver les meilleurs composants (composant, tansfo, alim, boitier etc..). Aucune place n’est laissé au second choix, ce ne sont que des composants de très haute qualité et enfin il faut les assembler 😉 Le tout est composé d’un micro multidirectionnel et de son alimentation (boitier lunchbox). J’ai fait une première estimation du prix pour les composants + frais d’envoi + taxes (si jamais) à  900€. Je peux vous proposer de faire le montage pour 400€. A partir du moment ou je lance les premières commandes il peut se passer pas mal de temps voir qq mois donc il ne faut pas avoir un truc à enregistrer demain mais c’est comme tous les kits ça prend un peu de temps mais au final on est gagnant à tous les points de vue.

Ou alors …

Sur le lien du site que j’ai mis plus haut il est aussi possible de commander un kit pour le U87 ou le U47. Ces kits seront certainement moins chers que le U67 mais je n’ai pas encore fait le détail. L’un comme l’autre me tente assez mais je vais me concentrer sur le U67 pour l’instant. Si toutefois vous êtes chaud pour qq U47 alors ça peut me motiver.

21/11/2012

J’ai fait le tour des fournisseurs et le projet est prêt à commencer. On part pour un U67 avec le transfo AMI. Si vous êtes intéressés c’est le moment de vous décider 😉 Le prix corrigé est de 744€ sans les frais d’envois et il manque quelques petits composants pour la version Europe du kit. Pour les envois il y a quand même 12 fournisseurs donc ça peut chercher dans les 150€ en fonction du poids je verrais au fur et à mesure. Voilà ci-dessous les différents éléments avec le prix en € (au cours actuel) et les liens vers les fournisseurs que j’ai choisi (qq éléments sur lesquels j’attend encore des confirmation).

PCB67AMI 43€
MOB 152€ lien 1 lien 2
PSU 51€
CABLE 58€
TRANSFO 85 €
CAPSULE 157€
sup TUBE 3 €
TUBE 62 €
mob europe (à venir)
total 744€ (sans envoi)

22/01/2013

Les PCB sont arrivés ! ont peut pas dire que ça a été rapide mais faut croire que les fêtes y sont pour quelque chose.

20/02/2013

voilà les corps de micro SYT-5 de Chunger. Superbe qualité, trois switch pour le pad, lecoupe bas et la sélection du type micro. Il n’y a pas de marque sur le corps donc ça laisse aussi l’opportunité de se faire une sérigraphie ou je ne sais quel truc perso .. on verra plus tard. Ils sont livrés avec une suspension qui à l’air aussi solide bien que la fixation ne soit peut-être pas idéale. Elle vient pincer le corp du micro avec une feutrine alors que les neumann ont une fixation qui inclue la base du micro et se pince avec le câble cond à voir à l’utilisation. Il y a aussi dans le colis les switchs pour les différents sélecteurs, les pcb sont inclus au PCB dePOCTOP.

19/02/2013

Les composants commencent à arriver. Les tubes sont en préparation chez NOSTUBE et les corps de micro sont en promenade au dessus de l’atlantique. Pour le moment voilà ce matin arrivé ce matin présenté comme de petits bijoux les transfos AMI :

27/02/2013

Les tubes sont arrivés de turquie ! jolis petits objet emballés … succintement mais sans casse. Ils ont tous été testés par Koray denostubestore j’attenderais des les tester en condition pour faire des retours sur ce vendeur, mais en attendant il est très serviable, dispo, renseigne et propose les prix les moins chers que j’ai trouvé sur le web. 

01/3/2013 – boitiers alim

Et voilà les lunchbox de collectivecases ! Superbes boitiers solides comme un tank et c’est une super finition. C’est presque dommage de les percer pour ficer les PCB. Le seul regret c’est qu’il n’y a pas de pattes en caoutchouc livrées avec pour le dessous., ourtant les trous sont prévus. A vérifier si ce n’est pas un oubli et si ça peut se trouver facilement. Si on regarde toutes les photos ça commence presque à sonner .. ah non sans les membranes ça peut pas marcher ! encore un peu de patience et de soudure.

09/04/2013 – première séance de montage

j’avais reçu les composants il y a un moment mais c’est seulement aujourd’hui qu’on trouve enfin le moment d’attaquer la première soudure !

Il reste encore quelques composants qui ne sont pas arrivés mais on a de quoi attaquer les premières soudures. Pour le compteur on en est à 871€ par micro donc on va finir assez précisément sur les 900 prévu au départ.  Benoit et Wilfried m’ont rejoins et après déballage de tous les éléments et passage à st Quentin Radio pour les derniers éléments on attaque une journée. Ok j’avoue qu’au début je pensais qu’on allais faire l’alim et les main PCB dans cette journée. Et franchement on avait de quoi être optimiste parce que les PCB sont tout petits.

Voilà par exemple le PCB de l’alim :

D67 – PCB alim resistances + diodes

Vraiment pas grand chose à souder dessus et à par mettre des pinces crocos pour ne pas abimer les diodes il n’y a pas de problème majeur. RTRIMPLATE et RTRIMH- sont des emplacement qu’on va laisser vide et qui seront réglées depuis des potentiomètres qu’on va fixer dans le boiter à la fin pour calibrer l’alimentation.

D67 – condensateurs et plots

Voilà la suite avec les condensateurs et les plots pour venir visser les câbles vers l’alim et ceux entre l’XLR 7 points et l’XLR. Mais on a décidé de souder directement les cables micros sur le PCB. Si c’est moins pratique pour le démontage (en cas de bug) c’est pour assurer un meilleur transfert électrique qu’avec des vis. Il suffit de laisser un peu de mou dans les cables pour pouvoir retourner le PCB si il est nécessaire de réparer quelque chose. 

Ensuite on prépare les embases XLR 7 et 3 avec un max de gaine thermo et les 2 potentiomètres qui seront ramenés sur le PCB pour le calibrage. A noter la résistance montée directement sur une patte d’un potentiomètre que beaucoup de gens « oublient » sur le forum GROUPDIY et qui se retrouvent avec des tensions d’alim incorrect. On lui a mis de la gaine thermo transparente pour ne pas l’oublier. Un merci à Dan (POCTOP) qui a non seulement fait un kit passionnant et des photos très exhaustives du montage pour vous aider dans ce kit. Bon pour l’instant vous vous dites que c’est peut-être pas compliqué .. et c’est ce qu’on pensait aussi vous allez vite changer de ton 😉

Mais pour l’instant voilà les 3 alims que j’ai terminé. Pour le reste de l’alim c’est assez simple il suffit de loger dans cette lunchbox les 2 transfo PCB, potards, XLR, led, switch mais pour tout ça il faut qu’on perce 10 trous dans la tôle pour les vis donc pour l’instant c’est terminé pour les alims. A noter qu’il faut penser à utiliser une led et des transfo pour le 220 contrairement à ce qui se trouve dans la liste MOUSER proposée avec le kit. Je vous mets ici les refs MOUSER à changer :

en remplacement de 606-1052A6 commande de la lampe : 607-1031QD1 en remplacement de 546-187B20 commande de 546-186B20

10/04/2013 – 2 eme séance de montage

Le MAIN PCB est beaucoup plus vicieux. D’abord il faut respecter qq règles : rester un peu au dessus du PCB pour ne pas que les composants le chauffent, garder de l’espace pour l’air et faire attention parce qu’il y a des trous qui ne reçoivent pas de composants. Dan propose dans son dossier un shéma « exception 1 » qui présente les trous qui vont rester vides, une seule patte sera soudée et l’autre ira se souder à d’autre composants … en l’air ! tout ça sur une plaque de quelques centimètres enfermée dans un corps en métal et donc ça veut dire qu’il faut faire attention à ne pas faire de court-jus avec le corps du micro. C’est partit pour la deuxième journée.

Sur le MAIN PCB on vient de souder les composants du centre (ceux qui ont leur 2 pattes soudées dans le PCB). Notez qu’un condensateur polystyrène C17STR1 manque dans nos commandes et n’a pas été soudé. A ce sujet ce sont 2 composants assez dur à trouver. Le seul site recommandé à Dan est justradio. Ils ne livrent qu’à partir de 20$ de commande donc pas très pratique pour un composant à 70 centimes ! Si quelqu’un à une adresse Européenne à proposer pour de futurs kits. Toutes les résistances de ce PCB sont verticales pour gagner de la place il faudra juste vérifier que la partie supérieure ne touche pas le corps du micro (peu de chance).

Et voilà le bordel qui commence. Le dossier de DAN dispose de photos de cette étape sous tous les angles. Mais elles sont parfois foules sous certains axes donc il faut recouper plusieurs photos pour ne pas se planter. Par précaution on a mis de la thermo partout parce que dans quelques étapes ce PCB sera soudé au PCB TUBE à angle droit et les pattes longues sur cette photo seront tordues pour se souder à ce deuxième PCB. Il faut bien penser à suivre l’ordre de montage de DAN scrupuleusement sinon on se retrouve avec un composant qui n’est plus accessible et on est obligé de désouder pour revenir en arrière.

Pour le PCB du tube on doit placer 2 picots qui vont servir de pilier pour des soudure à venir. Ils ne sont pas facile à enfoncer ça vaut le coup d’élargir les trous pour ne pas forcer mais pas trop pour ne pas qu’il tourne sur lui-même. Pour ça on a utilisé une perceuse.

Voilà ce TUBE PCB avec les premiers composants à moitié soudés pour pouvoir les relier ensuite au MAIN pcb (toujours avec un max de thermo). L’embase du tube se trouve dessous et il nous manque aussi ici un condo polystyrène qu’il faudra mettre ensuite (là ça va pas être facile).   Pour assembler les 2 PCB on a du poncer un peu l’intérieur de pattes du MAIN PCB et vérifier que ça s’enfonce suffisamment pour mettre 3 points de soudure entre les deux pour assurer conductivité et rigidité.

Ça correspond à cette photo dans le dossier de DAN qui sous ces 3 traits rouges montre l’endroit pour ces soudures. Je vous conseille de mettre ce qu’il faut pour que la soudure s’étire par capillarité mais d’éviter d’en mettre un pâté qui risque de déborder sur le reste ! Voilà un autre angle qui montre les 2 PCb et le support tube.

On a fait attention en plaçant les 2 PCB qu’ils avaient un angle supérieur à 90° pour éviter d’avoir le tube qui se rapproche du MAIN et pour la suite ça permet aussi à la tête du tube de ne pas toucher les fils qui arrivent de l’XLR + transfo  plus bas dans le corps du micro. Pour le support TUBE vous pouvez prendre la ref de DAN mais comme ce n’était pas dispo je suis allé chez st Quentin Radio. Je vous conseille de venir avec le PCB pour bien vérifier que le support s’enfonce partout parce qu’il y a pas mal de ref et toutes ne conviennent pas. Voilà nous on s’est arrêté pour cette 2eme journée et franchement je pensais qu’on serait beaucoup plus avancés ! faut reconnaître que c’est un projet assez difficile je le déconseille vivement pour un premier kit. Non seulement il faut des soudures propres et précises mais la configuration en 3D est un bon casse tête qui demande une concentration particulière. On a fini en posant les 3 switchs sur les PCB switch et voici mes 3 kits.

12/04/2013 – 3 eme jour et chômage technique

3eme journée on va monter nos PCB dans le corps du micro. Encore une fois il faut suivre précieusement ce que propose DAN comme ordre de montage. Il faut faire attention aussi il y a une update qui propose pour fixer le TRANSFO (ici un AMIT67) un PCB. Mais le dossier du projet propose encore des photos sans ce PCB donc il ne faut pas confondre.

Le main PCB se place facilement et se tiens par 2 vis seulement (2mm / 1cm). Mais il faut usiner les barres de fixations du micro pour éviter le contact avec quelques soudures sur le MAIN pcb. On a donné 2 saignées avec une scie à métaux puis arraché la langue de métal intermédiaire. Mais il doit être possible d’utiliser une fraise monté sur une perceuse parce qu’il y a peu de matière de matière à enlever. Ensuite on place le PCB transfo sur lequel on a déjà soudé les 6 fils qui vont le connecter au main PCB (2vis aussi) . Pour ces fils on a choisi des fils souples mais avec une gaine de qualité pour éviter les problèmes de température. Utiliser des monobrin est un vrai risque parce que plus tard le tout va se densifier et il va être très difficile de les passer dans les petits interstices.

On a préparé l’XLR (il faut visser la vis de fixation pour pouvoir le placer puis la dévisser pour pouvoir le bloquer en position). C’est seulement une fois que tout ça est en place qu’on peut présenter le transfo. Il faut vérifier le détrompeur : faire correspondre la marque noire sur le transfo avec le signe = sur le PCB. Les pattes du transfo sont très courtes et dépassent à peine sur le PCB alors il ne faut pas hésiter à mettre pas mal de soudure pour qu’elle traverse le PCB et tienne fermement le transfo. Et voilà les 3 kits que j’ai fait sous différents angles. On arrête là pour chômage technique il nous faut les derniers condos et les capsules pour aller plus loin.

 17/04/2013 – perçage des boîtiers.

Perçage des boitiers d’alimentation au studio gang. Un grand merci à Jean Pierre qui nous a laissé utilisé son atelier pour l’occasion. Il est ok pour écouter nos D67 à côté de ses U67 et franchement c’est du bonheur et de l’honneur ça va être The Test. On a enfin choisi la disposition des éléments dans le boitier, il a fallu élargir le trou pour la led témoin et sinon pas grand chose d’autre à faire. L’embase XLR7 qu’on a commandé a des vis placées à d’autres endroits que ceux prévus alors il faudra en commander d’autres parce que percer les anciens trous d’1/2mm est assez aléatoire.

J’ai eu l’occasion de voir l’intérieur d’une vraie alim de U67 et franchement c’est très chouette (et plus petit) (et plus facile à ouvrir) (et y a une étiquette Neumann dessus)… ho bon ça va ç’est 5000€.

10/04/2013 – la dernière pièce est arrivée ! 

Les capsules sont enfin arrivées ! Ca a pris un petit moment Eric était en attente de matériaux pour finir nos 5 capsules (plus d’infos sur les capsules ici). Mais il est très réactif et me tenait au courant de l’avancée du montage. Pas de douane ça c’est déjà une bonne nouvelle c’est très bien emballé et le travail est super bien fait pour avoir vu la capsule d’un U67 « original » (« . » parce qu’aucune capsule n’est originale depuis le temps elles ont toutes été refaites) Mais le verdict sera à l’oreille une fois monté, pour l’instant c’est juste pour les yeux.

14/04/2013 – avant dernière journée (?)

Comme on a toutes les pièces on a voulu donné un bon coup et essayer de terminer le micro. Je pensais une grosse journée ou 2.. la réalité est ailleurs. Donc il faut voir déjà qu’après un arrêt de qq semaines se remettre dedans c’est déjà quelque chose. Retrouver tous les dessins, les plans etc.. mais le truc c’est que le montage devient tellement dense qu’il est très difficile de voir sur les photos ce qu’il faut faire exactement. On cherche sur le plan qui utilise parfois des termes anglais un peu différents et on essaie de recouper le tout avec d’autres photos sur internet. Bref simplement insérer qq composants qui manquaient à nos commandes et câbler le PCB switch c’est déjà chaud.

Sur certains « ponts » il y a jusqu’à 5 soudures qui arrivent ! et que font les anciennes soudures dès qu’on approche un nouveau composant à rajouter et ben elles chauffent et leurs pattes s’en vont .. un vrai mikado ! Mais la capsule c’est encore une autre histoire, là on arrive au niveau du boss de fin. La fatigue la vue qui baisse et les photos du doc de montage qui deviennent de plus en plus floues (au sens propre !) c’est câble blanc sur support blanc qui passe derrière un câble gris qui traverse 2 couches de PCB… et pour simplifier : ces photos sont de plus en plus rares. A croire que les monteurs (comme nous) arrivés à ce stade ne prennent même plus la peine de faire des photos comme à 100m d’un sommet l’alpiniste jette son sac a dos pour mieux avancer.

De quoi s’énerver mais je vous rappelle qu’une capsule c’est une pellicule de kevlar de qq microns avec de l’or pulvérisé dessus le tout tendu comme le slip d’une danseuse de salsa. Et c’est là qu’on se rend compte que notre support à des trous qui ne correspondent pas à ceux de notre capsule. #Perceuse 1mm (!) #attaquer le plastique #du coup la vis est trop courte et n’entre pas assez dans la capsule #reperceuse 3mm sur une profondeur de 2mm …fin de la journée et ce sera pas l’avant dernière :p

06/06/2013 – MISSION SUCCESS !

Mise en boite des alimentations et câblage interne, usinage de quelques pièces pour tenir les transfos et switchs de réglages nous ont pris encore une bonne journée et on a enfin pu allumer le tout ! gros moment de suspens quand la lampe s’allume rouge .. mais que le fusible saute :p en fait le fusible était un peu faible 0.2A fonctionne bien. On a pas tardé longtemps avant de brancher un micro sur le 1073 que j’avais fait et là.. miracle. Ce truc sonne énorme ! juste ma voix parlé dedans un vrai bonheur et pourtant vous savez comment on déteste sa propre voix. Mais ce son est tellement chaleureux des aigus satinés zut je vais être obligé d’utiliser des adjectifs oniriques que je déteste lire dans les reuvue hiFi.

Je lisais ce genre d’avis sur ce micro à travers les forums, mais j’ai l’habitude des commentaires un peu poussifs farcis d’hyperboles. Mais c’est sans commune mesure avec tout ce que j’ai entendu en micro. Et le vrai miracle c’est que les 5 micros ont fonctionnés du premier coup sans avoir à débuger quoi que ce soit parce que franchement vu la difficulté du montage on s’attendait à tout. Le micro envoie un très gros niveau en sortie heureusement qu’il y a un pad -10dB j’ai hâte de l’essayer sur un truc puissant pour voir le son qu’on a en entrant un peu fort dans le préamp. Le coupe-bas est subtil juste ce que j’aime pour une prise… que du bonheur ou presque :

Les 2 regrets c’est d’abord le câble micro qu’on a pris qui est un peu petit en section du coup pas très flexible :s faire bien attention à le dérouler complètement et rouler très proprement. l’autre truc ce sont les tubes qu’on a commandé. Sur 6 (j’en avais pris un en sécurtié) 3 sont parfait 1 a un parasite 2 sont inexploitable ! On a un buzz genre « vinyl low mid » constant. Je vais essayer de voir ça avec le vendeur avant d’en faire la critique ici j’espère au minimum qu’il va les échanger ‘!)

Ce qu’il faut maintenant c’est une bonne voix soul pour envoyer la patate la dedans. J’ai fait des tests rapides avec ma voix et ma guitare sèche mais l’une comme l’autre sont franchement pas le meilleur outil pour se faire plaisir. Pour l’instant voilà le rangement dans nos Pelicase 1500 qui pourront résister à un largage depuis la stratosphère.

24/06/2013 – >>>>>TEST<<<<<

(french translation below player)

Finally we managed to do a little test with U67 and D-U67 side by side in neve preamp.

Now here is my feeling about the sound. I was pleased by the mic D67 alone messing around in my studio but when i received the test with U67  here is what happened. I droped the 2 files in cubase one on the other start listening and realized one was out of phase. I processed it and did shit deleted the files anyway loaded them back in cubase and listened for a long time in little parts and so on. Now this is personal and taste and everything but i found the U67 with more little subtle high end + better definition. I found the D67 a bit bassy. And the more i listen to it what ever the voice or the loudness (depending on mouth position maybe) i always thought that the U67 would be my choice for that tiny difference (if i had the 5000$). Ok make sure you understand that they are very close and the adjectives i use may seem a bit to much but it is matter of little details here. anyway i was a bit desapointed but wait.. as i was setting up the editing to export to my soundcloud i realised that because of that out of phase delete reload I INVERTED D67 and U67 on the cubase tracks ! So all what i felt was on the D67. Now that was a surprise 🙂 I realize this is personal taste and i don’t pretend mine is the right one it’s only how i like it and really make up your own mind and find what’s good for you. After talking to Wilf he told me he had the same feeling. Huge thx to Poctop  for making this amazing kit! It is really not an easy one to build but hell it’s worth it !

On a enfin pu faire un petit test entre un vrai U67 et notre D-U67 à côté.

Je n’étais pas à la session et j’ai resçu les wav par mail. Vous pouvez les écouter dans le player soundcloud ou aller sur le lien les télécharger. Wilf m’a dit qu’il a essayé de reste le plus hors phase possible pour être certain d’être au milieu (un bon truc !)(note : wilf dit dans son enregistrement que c’est un micro « chinois » parce qu’il ne sait pas que la capsule vient de tskguy U.S et qu’elle n’a rien à voir avec les trucs chinois et le transfo ami T67 n’est certainement pas du fisherprice !).

Voilà mon avis sur le son : j’étais content par le D67 dans mon studio en faisant qq tests mais avec les 2 fichiers voilà ce qui s’est passé. J’ai mis les wav sur 2 pistes dans cubase et apèrs une courte écoute j’ai remarqué que l’un était hors phase. j’ai donc corrigé le truc et fait une mauvaise manip effacé fichier reloadé etc .. bref j’ai écouté un long moment par petit bouts en boucles et j’ai trouvé le U67 avec un petit plus de « satiné » dans le haut et du coup peut-être une définition qui m’attire plus. J’ai trouvé de D67 un petit peu sourd. Plus j’écoutais les voix et en différents endroits plus je trouvais que le U67 serait mon choix (si j’avais 5000$). Comprenez moi bien les 2 sont très proches et les adjectifs que j’utilise peuvent sembler exagérés. Il faut remettre ça dans le contexte du détail et d’une écoute précise. bref j’étais un peu déçu mais attendez.. alors que je préparais l’export des fichiers pour le soundcloud je me rends compte que lors de ma manip hors-phase dans cubase j’ai inversé les fichiers U67/D67 et que donc l’avis que j’ai concerne le D67 ! Bien sur il s’agit d’un avis personnel et il n’est certainement pas la référence, je vous invite à bien écouter ces sons pour vous faire votre propre avis 😉 Après avoir parlé à Wilf il m’a dit partager ce sentiment. Un grand merci à POCTOP pour ce super kit ! il est vraiment le plus difficile que j’ai jamais fait mais il vaut le coup !

In Portfolios